> ACTUALITÉS

L'e-paragraphe de Finance & Finance

 

Bientôt, l'analyse de l'actualité économique et financière commentée par nos partenaires financiers

Inscrivez-vous pour la recevoir en "Avant première".

> Inscrivez-vous à notre e-paragraphe Finance&Finance <
Nom > 
E-mail > 
Sur les marchés, une euphorie mondiale aux allures de bulle

L'année 2018 a démarré en fanfare sur les marchés d'actions. Or presque toutes les places financières du monde avaient terminé 2017 en hausse, les grands indices battant de nouveaux records historiques, portés par une croissance mondiale plus robuste que prévu et un environnement de taux bas. Les niveaux de valorisation élevés, en particulier à Wall Street et chez les FAANG (Facebook, Amazon, Apple, Netflix, Google), laissent craindre une correction. 2018, année du krach ou de l'atterrissage contrôlé ?

Pour réguler le bitcoin, Le Maire mandate un ancien de la Banque de France

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé avoir chargé Jean-Pierre Landau, ex-sous-gouverneur de la banque centrale, de proposer des pistes d'encadrement réglementaire des cryptomonnaies. Il a rappelé que le sujet serait aussi à l'ordre du jour d'un G20.

Le bitcoin enflamme le marché immobilier en Floride

L'embrasement du bitcoin, monnaie virtuelle dont le cours s'est envolé ces derniers mois, a atteint le marché immobilier des Etats-Unis, en particulier en Floride, en permettant aux investisseurs étrangers d'esquiver le contrôle des changes dans leur pays et des sanctions économiques.

"Virtual currency girls" : parce qu'il n'y a pas que Nabilla qui fait la promotion du bitcoin

Le dernier groupe de starlettes à la mode au Japon, les "Virtual currency girls", a fait ses débuts sur scène vendredi devant des admirateurs survoltés, avec une mission : sensibiliser le public aux cryptomonnaies, en plein engouement pour le bitcoin et autres devises virtuelles.

Quelles sont ces cryptomonnaies qui flambent à l'ombre du bitcoin ?

Il n'y a pas que le bitcoin dans le monde des cryptomonnaies... quelque 1.400 autres devises virtuelles coexistent avec l'incontournable et sulfureux bitcoin. Et des dizaines se créent chaque semaine à un rythme qui fait frémir de nombreux experts et acteurs de la finance.

Paiement : la directive DSP2 entre en vigueur, c'est quoi ?

La directive européenne sur les services de paiement 2ème version (DSP2) entre officiellement en vigueur ce samedi 13 janvier. Elle rend obligatoire l'authentification forte pour les paiements de plus de 30 euros. Certaines dispositions sur l'accès aux données, au c?ur d'un bras de fer entre banques et startups de la Fintech, ne seront mises en place qu'en septembre 2019.

Bitcoin : après la consécration, la régulation ?

La monnaie virtuelle, dont le cours a été multiplié par 14 l'an dernier, est devenue un sujet de conversation du grand public et de préoccupation des régulateurs financiers. Elle sera même à l'ordre du jour d'un sommet du G20 en avril, à la demande de la France. Institutionnalisée par la création de contrats à terme sur des marchés réglementés, à Chicago, cette monnaie non légale ultraspéculative pourrait subir une offensive réglementaire tous azimuts cette année.

Immobilier : l'assurance emprunteur pourra bien être renégociée chaque année

Le Conseil constitutionnel a validé le droit pour les emprunteurs de résilier leur assurance contractée pour un crédit immobilier chaque année, avec effet rétroactif pour les contrats en cours.

Le Slack des banques, la messagerie Symphony installe sa R&D en France

Fondée par un ingénieur français dans la Silicon Valley, la startup à succès, qui a levé plus de 230 millions de dollars auprès de grandes banques dont BNP Paribas, mais aussi Google, ouvre un centre de R&D à Sophia-Antipolis. Bruno Le Maire reçoit le directeur général David Gurlé afin d'illustrer l?attractivité retrouvée du pays.

La Société Générale lestée par la réforme Trump et un redressement fiscal

La banque française passe une charge de 256 millions d'euros liée à la réforme fiscale de Trump et une autre de 200 millions suite à un contrôle fiscal en France et la confirmation d'une amende de l'Autorité de la concurrence sur la dématérialisation des chèques.